Un week end chargé pour les teams du T.C.C, avec d’un côté une belle délégation Carcassonnaise sur le duathlon de Muret (31), mais aussi quelques amateurs de sensations fortes sur le 30ème Marathon de Paris…

Dimanche 9 avril, 3ème manche du challenge Mizuno Running Duathlon à Muret près de Toulouse, où une quinzaine de triathlètes Carcassonnais o­nt fait le déplacement pour représenter leur club.
O­n retrouve sur le challenge : Toto et P’tit steph Guilhounet, David Nenci, Hubert (les bois vert) Sournies, Julien Sorby, Sebastien (Serge) Blanco, J-Mimi Favier, Christine Schaefers, Nicolas (le cascadeur) Remires, Yannick Ropert.
Sur le demi sprint, ouvert aux minimes et cadets, o­n retrouve 5 valeureux guerriers en préparation pour les championnats de France de Duathlon, qui auront lieu dans 15 jours à Bugeat (19) : Maxime Anirepoque, Maxime Caverivière, les jumeaux Prudent (Manuel et Julien), et Adeline Rouffia.

Près de 220 athlètes o­nt pris le départ sur le sprint pour un parcours de 7.5 kms de course à pied, 30 kms de vélo et 2.5 kms de course à pied. Concernant la 2ème partie pédestre, il faudra rajouter pour une grande partie des participants, une petite boucle de pénalité de 300m (les arbitres ne se lassaient pas de voir courir ces beaux triathlètes).
Bref, après 1h18’35 de course, c’est Guivarch Laurent (Bretagne Rennes Triathlon) qui remporte l’épreuve comme l’an passé, devant Cuq Jérôme (Lourdes Triathlon) 2ème en 1h20’03 et Fourié Bertrand (AS Union) 3ème en 1h20’15.
Derrière, nos carcassonnais o­nt bien résisté face au haut niveau de la course. O­n retrouve David Nenci 12ème en 1h22’39, suivi de Julien Sorby 32ème en 1h25’39, Seb Blanco 43ème en 1h27’31, Toto Guilhounet 44ème en 1h28’05, Nico Remires 62ème en 1h29’50, Yannick Ropert 73ème en 1h31’38, Hubert Sournies 108ème en 1h35’38, Stéphane Guilhounet 116ème en 1h36’33. J-Mimi Favier victime d’une crevaison à la sortie du parc à vélo termine quand même 157ème en 1h41’33, suivit de Christine Schaefers 158ème en 1h42’22.

La deuxième course concernait nos jeunes triathlètes en herbe. Sur un parcours diminué de moitié par rapport à leurs aînés (2.5 kms de course à pied, 15 kms de vélo et 2.5 kms de course à ped). L’intérêt de cette course était de préparer les championnats de France de duathlon qui auront lieu dans 15 jours. Sur la ligne d’arrivée o­n retrouve 3 cadets au 3 premières places. C’est Anthony Costes (Auch Triathlon) qui remporte l’épreuve en 41’36, devant sont collègue de club Arnaud Tranchard 2ème en 44’30 et Antoine Guillaume (Tri 12) 3ème en 44’49.
O­n retrouve Maxime Caverivère au pied du podium 4ème (1er minime) en 47’17, suivit de près par Julien Prudent 5ème en 48’08 (4ème cadet), Manuel Prudent 11ème en 49’28. Adeline Rouffia, victime de vomissement en vélo, terminera 24ème en 1h00’28 et Maxime Anirepoque devra abandonner suite à une partie vélo effectué trop vite lui entraînant des douleurs abdominales et des vomissement dans la 2ème partie à pied : les consignes du coach o­nt été appliquées à la lettre, et o­n voit que les résultats et le Spirit sont là ! Rendez vous dans 15 jours pour peut être réitérer la performance de l’an passé, et voir nos jeunes nous rapporter un titre sur ces championnat de France.

—————————————————-

Pendant ce temps, à Paris, se déroulait le 30ème Marathon. Une édition que ne voulait rater sous aucun prétexte une petite délégation de Triathlètes carcassonnais. Parmi eux, o­n retrouve les locaux de l’étape : Jéjé le Routier (Jérôme Paris), que nous remercieront pour son accueil et J-O Marsal (J-Olivier). Ensuite les vignerons au grand complet, avec Fred Corpel, Seb Gimenez et Vince Charleux (le trio de choc), ainsi que J-Michel Caverivière, Juan (Carbou) et Régis (Rouquet).
36500 participants au départ sont venus pour participer à cette grande fête, jouée à guichet fermée depuis le mois de novembre. Une visite de la ville de Paris en loge VIP, avec des boulevards normalement embouteillés par le flot des automobiles, réservé pour l’occasion aux coureurs. Des bandas ou groupes musicaux tous les kilomètres, des ravitaillements « terroir », une marée humaine de coureurs et de supporters sur 42.195 kms… Bref du jamais vu pour certains de nos petits Carcassonnais habitués « aux courses de village »…
Devant, la course est animée par les Kenyans et autres Ethiopiens, mais la majorité des participants sont là pour la fête, et non pour la performance. Fred, Vince, Régis, J-O, Juan o­nt fait une grande partie du chemin ensemble, pour se séparer vers le 35ème kilomètre. La fatigue et les douleurs musculaires auront raisons de certains. Le premier triathlète Carcassonnais à franchir la ligne sera Vince en 3h12’, suivit de J-O en 3h13, Régis et Juan, main dans la main en 3h14’, Fred en 3h23, Seb en 3h36, J-Michel en 3h40. Jéjé, récent papa de la petite Clara, déposera les armes au 32ème kilomètre, vidé (ne baisse pas les bras, ta 2ème participation sera la bonne : pense à Nice).
Un souvenir sans précédent, avec des images plein la tête de souffrance, de sourires, d’accueil, d’encouragements, de soutien… bref un véritable panorama de ce qu’est le sport : un plaisir.

Gazette du 9 avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *