En ce 10 juillet 2016, se déroulait à Vitoria Gasteiz, la capitale verte du Pays Basque Espagnol située au sud de Bilbao, un grand triathlon.
Nos amis basques proposaient deux formats : Full (3,8k natation, 180k vélo, 42,195k course à pied) et un Half (1,9k natation, 90k vélo, 21,1k course à pied).

Pourquoi les triathlètes d’Occitanie ? Tout simplement parce que nous nous sommes retrouvés tout un groupe de copains ​passionnés par le triathlon et issus de clubs voisins d’Occitanie que sont le TCC (avec ​Jean-Michel CAVERIVIERE sur le Full et Jean-Marc ZEGLANY et son beau frère Philippe ​sur le Half), le club de Limoux (avec ​Joris SASTRE le papa de Camille elle- même ​membre de l’Ecole de Triathlon du TCC, Alexandre TOULZARD le Président et ​triathlète de grand niveau, Roland PLANTIER, Laurent RICAUD sur le Full et Vincent ​RODRIGUEZ sur le Half) et le ​club de Montberon prés de Toulouse (avec Christophe ​PICCI et 3 autres licenciés sur le Full, Jean-Pierre le Président, Bernard et ​« le ​Basque » sur le Half). L’aventure commune fut formidable, avant, au coup d’envoi, pendant et après les ​épreuves.

Pourquoi je tiens tant à souligner cet esprit collectif ? Le triathlon, et particulièrement lorsqu’on parle de formats longs, est par nature un ​sport individuel. C’est quelque part la discipline qui veut cela ; en effet, la longue ​préparation demande de très nombreuses heures d’entrainement en solo pour ​travailler le mental, pour se connaître, travailler à son propre rythme, trouver son ​allure, tester son alimentation… Ceci en fonction de son propre emploi du ​temps qui n’est pas forcément celui du copain.
​A ne pas y veiller, le triathlète du long s’isole vite et vit en marge de son milieu. ​Certains peuvent s’y complaire. Pour ma part, je n’y trouve mon compte que si et seulement si je trouve des ​moments de partage, de convivialité, de fête avec les copains… et nos conjointes qui ​acceptent tant de sacrifices.
​C’est ainsi que nous avons opéré pendant la préparation, pendant les épreuves et ​tout au long de notre séjour à Vitoria. Quel bien fou cela fait !
​Je remercie très amicalement Joris SASTRE qui fut le fédérateur permanent et ​l’artisan de ce lien entre le TCC et Limoux. J’ai également une pensée amicale pour Henri CAMPOS qui sans cette satanée blessure ​récurrente à la cheville aurait fait partie de ce collectif sur le Full.

Nous avons tous été finisher hormis Laurent Ricaud, contraint d’abandonner sur le ​marathon, victime de problèmes gastriques.

Pour ma part, je suis à nouveau finisher d’un Ironman, après celui couru à Embrun en ​2013.
​Cela n’aurait pas été possible sans :
– le soutien de Valérie et de Chanel,
– sans les entrainements hebdomadaires proposés par Marjolaine Courrège tout au long de chaque saison,
– sans le programme de préparation spécifique dispensé par Jean-Vincent Carbou, mon gourou depuis 10 ans,
– sans les conseils de nos amis Limouxins qui avaient déjà couru cette épreuve en 2015,
– sans vos encouragements à distance,
– sans les encouragements sur site de nos supportrices du TCC, de Limoux et de Montberon,
– sans les encouragements de tous ces espagnols, des plus jeunes aux plus vieux ; je n’ai jamais connu une telle ferveur !

Le contexte :
​- Altitude : 500 m environ.
​- Natation : dans un superbe plan d’eau à Landa à 20 km de Vitoria (eau à 21°). Un ​départ retardé de 30 min à cause de brumes matinales.
​- Vélo : vallonné, mais avec beaucoup de plat aussi, et un excellent revêtement. Couru ​sous la chaleur (33 degrés) et avec de longues parties droites vent de face ou latéral.
​- Course à pied : couru sous la chaleur, mais avec de nombreuses parties ombragées ​dans Vitoria.

​- Full : 900 concurrents ; 714 classés + 32 féminines classées (150 à 200 abandons).
​- Half : 1100 inscrits ; 935 classés + 142 féminines.

Les résultats :
– Full : Gagné par Gomez Alvarez en 8h34. Brook Browne gagne chez les féminines en 9h38. Alexandre TOULZARD – Limoux (16eme / 5eme en 2015) encore une fois très ​performant en 9h35. Joris SASTRES – Limoux, auteur d’une superbe perf (393eme) en 11h35 (améliore son ​temps de 30 min par rapport à 2015). Christophe PICCI – Montberron, très belle perf aussi pour son premier IronMan ​(455eme) en 11h50. Jean-Michel CAVERIVIERE – TCC (571eme) en 12h30. Roland PLANTIER – Limoux (633eme) en 12h54 : qui a du lutter avec des douleurs à la ​cage thoracique depuis le 100eme km de vélo ; on reconnaît bien là le courage de ​l’excellent 3eme ligne qui a longtemps fait les beaux jours de l’US Quillan Rugby.
– Half : Gagné par Fidalgo Rossello en 3h57. Céline SHAERER gagne chez les féminines en ​4h28. Vincent RODRIGUEZ – Limoux (754eme) en 5h56 ; son premier Half. Jean-Marc ZEGLANY – TCC (que l’on arrête plus après avoir été finisher de l’Iroman de ​Nice en Juin) (806eme) en 6h08.

Ce qui reste une surprise pour moi : nous n’étions que 70 engagés sur le full dans le groupe d’âge 50-54 ans. Bientôt la retraite ?
Une excellente organisation, du niveau quasi du label Ironman. Je le recommande.

Jean-Michel CAVERIVIERE

Les triathlètes d’Occitanie de retour de Vitoria Gasteiz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *