Le B&R, qui n’a rien à voir avec le T&T (ndlr), est cette épreuve commise sur route voire même sur chemins plus ou moins carrossables où deux équipiers tentent de rallier un point dit « de départ » à un point dit « d’arrivée » en essayant de se partager au mieux un malheureux vélo qui n’a rien demandé à personne…

Ce concept, vous en rêviez en terres cathares ? Et bien le TCC l’a fait. En effet, ce dimanche 28 septembre, sous l’impulsion de Jean-Louis Guilhounet, cette nouvelle épreuve multi-enchainée était importée sur les rives du Lac de la Cavayère aux abords de Carcassonne.

Avant tout, plantons le décor. Imaginez, au petit matin, alors que les dernières volutes de brume s’élèvent au dessus des eaux apaisées du lac, un petit groupe de bénévoles du TCC, ou plutôt une bande de joyeux drilles les yeux encore embués de sommeil, portant des barrières et s’affairant afin de donner la touche finale à l’organisation longuement mûrie de cette première édition. Puis, c’est l’arrivée des premiers concurrents qui, après avoir partagé un convivial café avec l’équipe précédemment citée, retirent leur dossard et peaufinent leurs préparations matérielles et physiques.

Ainsi arrive 9h30 avec le départ de la première épreuve où les « bikeandrunners », après une course à pied commune de quelques centaines de mètres, rejoignent leur monture pour un parcours plutôt vallonné de 7 km. Ce premier volet animé en tête par deux équipes du TCC, verra la paire Manu et Julien Prudent (27’11’’) s’imposer au sprint sur leurs co-sociétaires Steven Terrassoux et Guillaume Grosroyat (27’22’’). Le podium masculin était complété par la famille Lecubain Antoine et Bruno, père et fils, qui terminait en 31’42’’. Sur la première marche du podium mixte montaient Isabelle Evenat et Alexis Mottet du TCN en 30’14’’, suivis de Mary Delaur épaulée par notre Jean-Mi Favier national en 31’01’’. La troisième place revenait à une toute nouvelle équipe très prometteuse du TCC, Patrick et Nadia Anirepoque venue tout spécialement de Bram afin d’affiner sa stratégie en vue du R&B de Mauvezin prévu le mois prochain dans le Gers.

A 10h30 c’était au tour du 14 km de s’élancer vers le parc à vélos pour une ronde effrénée dominée par Rolland Clavery et Jean-Vincent Carbou ( 47’26’’) en pleine préparation du marathon d’Amsterdam. La ligne était ensuite franchie par Maxime Caverivière et son inénarrable comparse Sébastien Adroit en 50’26’’, Frédéric Charleux de retour au TCC et Fredéric Corpel s’emparaient de la troisième place en 56’32’’. La quatrième place était dévolue aux biterrois Yves Crozier et Eric pineau (1h01’00’’) fidèles du raid et la cinquième à deux voisins de Badens Franck Cabrero et Bernard Safon. Aux sixièmes et septièmes places on trouve deux équipes colorées de bleu et jaune : Hubert Beaubois et Philippe Alard (1h08’22’’) puis Patrick Miro et Olivier Esteban (1h13’06’’) que nous retrouverons également à Mauvezin.
Côté féminines c’est une équipe encore inédite, elle aussi en préparation pour Mauvezin, qui s’impose : Valérie Caverivière et Isabelle Grosroyat (1h14’07’’). Les catalans Jean-Pierre Pomes et Sandrine Ribas s’offrent une première place méritée dans la catégorie mixte.

C’est autour d’un apéro très convivial que s’acheva cette première d’une longue série B&R sur le magnifique site de la Cavayère.

Prochains rendez-vous le week end prochain pour la Coupe de France des Clubs de Triathlon puis le 12 novembre pour la Ronde des Foies Gras, le célèbre B&R de Mauvezin.

Toutes les photos sont disponibles sur l’album photo du club.

Le Bike and Run, vous connaissez ?

2 pesnées sur “Le Bike and Run, vous connaissez ?

  • 1 octobre 2008 à 20:23
    Permalien

    Le paysage était magnifique,
    A la vitesse où l’on est passé on à tout vu. Heureusement qu’il n’y avait pas de transition on aurait pu se planter avec les godasse s(Hé paf pour Philou). Vivement l’an prochain
    et vivement le 12 à Mauvezin.

    Répondre
  • 2 octobre 2008 à 12:15
    Permalien

    Ah bon ? Pat, Tu ne vas pas nous faire croire que tu n’as que regardé le paysage ! Te connaissant, je parierai plutôt sur du badinage champêtre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *