S’il est un élément incontournable du Trail du Brigand, c’est bien de Jean-Louis Guillounet dont il s’agit. Il est partout, sur le car podium, à la buvette en train de donner les derniers conseils à tel concurrent en quête d’information, sur la scène du foyer récompensant les valeureux coureurs en ayant soin de n’oublier personne. Rien n’aurait pu se faire sans lui et c’est tant mieux. Rendons hommage à notre triathlète qui depuis plus d’une décennie se dévoue corps et âme pour maintenir une manifestation sportive de bon niveau dans son village de Cavanac…

Record battu, plus de 300 coureurs se présentaient au départ de ce trail : 120 sur le traillounet de 11 kms et près de 200 sur le trail de 23 kms.

Le départ était commun (peut être serait il préférable pour les années à venir de séparer les 2 départs !!!) et c’était une horde de plus de 100m de long qui se lancait à l’assaut de « rempaillous », de chemins de terre, de descentes vertigineuses en dévers, de trouées dans les garrigues et de montées impressionnantes que certains se voyaient contraints de gravir en marchant. Point de macadam ou si peu comme s’était plus à le dire (le sadique) Jean-Louis au départ.

Certains de nos triathlètes en mal d’aventure avaient tenu à relever le défi et sans blague 9 d’entre eux portaient les couleurs du TCC en ce Dimanche 1er Avril : 6 sur le Trailounet, 3 sur le Trail. Les Jean-Michel en pôle.

Sur la 1ère épreuve remportée par un athlète de Lézignan Limon en 44’41’’, notre sympathique vétéran venu en voisin (Leuc) Jean-Michel Favier rentrait dans le top 10 avec une 9ème place à 6’14’’ suivi de notre marathonman Jean-Michel Caverivière 27ème à 11’56’’. Michel Dauce signait sa rentrée avec une 66ème place à 21’36’’, Monsieur le Juge Jean-Hugues Desfontaines en grand seigneur terminait derrière sa tendre épouse respectivement à la 90ème et 91ème place à 27’42’’, Valérie Caverivière quand à elle, avait donné le bon de sortie à son cher mari depuis bien longtemps et devait terminer seule en 101ème position à 30’46’’ du vainqueur.

Régis Rouquet, la révélation.

Si certains avaient préféré revêtir la toque d’organisateur, qualifiant gentiment ce Trail de « sport de malades » (n’est ce pas Juan) d’autres voulaient prouver que malgré tout les malades se portaient bien et c’était le cas particulièrement de notre cyclard préféré Régis Rouquet «La Révélation ». Jugez plutôt ce cycliste nourri pendant près de 20 ans de longues lignes droites d’asphaltes agrémentées de quelques cols sinueux ou le seul soucis était de savoir sur quel développement devait on franchir l’obstacle se classait pour son 1er trail 5ème à un peu plus de 10’ seulement du vainqueur le spécialiste Damien Vierdet, Lézignanais comme le vainqueur du Traillounet. Quand on saura que le second était à moins de 5 minutes de Régis et que Sébastien Sarda coureur aguerri lui aussi finissait juste devant lui à 1’30’’, on se rend compte un peu plus de la performance de l’Homme de Couffoulens.

Les 2 autres triathlètes carcassonnais qui avaient pris le départ de cet éprouvant Trail ne voulaient pas être en reste et rentraient dans le top 20 : Stéphane Arias 13ème à 14’13’’ et Sébastien Adroit dont c’était un baptême du feu également 19ème à 15’57’’.

Trail du Brigand : La fête à Jean-Louis

Une pensée sur “Trail du Brigand : La fête à Jean-Louis

  • 6 avril 2007 à 21:53
    Permalien

    Yo Rég’, encore un petit effort et dans 2 ans tu sors en tête de l’eau à Fleury.
    Sans dec’ il me tarde de voir les veines qui commencent à apparaitre sur tes abdos d’après ce qu’on m’a dit 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *