Un week-end placé sous le signe du SPIRIT et du retour au sources de l’esprit TCC pour les quelques membres du club qui avaient fait le déplacement en Lozère pour le triathlon de Langogne ce dimanche 9 juillet…

Partis samedi matin aux aurores, sous l’impulsion (la pression ?) d’une certaine personne dont je tairais le nom, 6 membres du TCC s’appretaient à passer un week-end de tri dans le cadre bucolique d’une petite bourgade au fin fond de la lozère.
Parmi eux notre chère Présidente Marie-Aimée Garcès ainsi que son mari Daniel, Jéjé Paris (venu en spectateur seulement) et nos 3 coureurs du week-end : Juan Carbou, Toto Guilhounet et Régis Rouquet. Bref 3 coureurs et 3 accompagnateurs, c’est ça l’esprit TCC : 1 accompagnateur par coureur, encore mieux qu’à Hawaï…

Au programme le samedi : reconnaissance du parcours, installations des tentes pour dormir et petite bière réparatrice au bord du Lac (parce qu’au TCC, o­n a bien compris depuis longtemps que la diététique et les régimes draconniens n’étaient pas bons pour le SPIRIT !).
Bref un samedi sympa, sans le stress d’avant course habituel, avec pas mal de vannes et de phrases mythiques du genre « moi mon rêve il est à la rue Henri Barbusse à Couffoulens » (Régis le cyclard), ou bien encore « si la France gagne, je me rase les c… » (censuré).

Après une bonne nuit à 4 dans la même tente, sans matelas de sol et les pieds vers le bas (terrain en pente oblige), notre fine équipe de coureur décide d’aller faire du jus en allant assister à la course découverte menée de bout en bout par l’impressionnant junior Etienne Diemunsch.

A 13h30 c’est le départ du courte distance. Avec un parcours très agréable pour les yeux mais un peu moins pour les jambes (comprennez par là, très vallonné) que ce soit en vélo ou à pied, ce triathlon se plaçait comme un retour aux sources de notre sport : sport nature, effort solitaire (difficile de drafter sur un parcours pareil, n’en déplaise à certains qui nous o­nt fait leur petite crise anti-drafting habituelle…) et surtout SPIRIT à bloc…
Nos trois carcassonnais sont dans la course dès la sortie de l’eau avec Juan et Toto respectivement 6 et 7ème suivis de Régis sorti au aletours de la 15/20ème place. Dès le début du vélo, Juan et Régis font péter les watts pour prendre le contrôle de la course sur ce parcours très relévé. A la fin du vélo Régis arrive 2nd à 20s du premier dans le parc à vélo, ce qui lui a permis de ressentir l’adrenaline provoquée par la vue de ce parc à vélo vide avant de partir à bloc à pied. Juan arrive 1min30 derrière en 3ème position, tandis que Toto pose aux alentours de la 15ème place.
A l’arrivée c’est Guillaume RIVET (Puy en Velay Tri) qui remporte l’épreuve en 2h07min30s devant un Juan survolté qui vient mourir à 15s de la victoire, avec le gout du sang au fond de la gorge que seule ces courses rapides et relevées peuvent procurer. SABY François (Tryssingeaux) vient compléter le podium. Derrière, Régis à su contenir le retour de ses poursuivant pour finir à une superbe 5ème place amplement méritée. Toto s’arrache les veines pour finir 16ème sur un parcours course à pied en montagnes russes.

D’aucun dirons face à ses superbes performances du TCC qu’il n’y avait que 60 participants, certes, leur répondrai-je, mais je leur demanderai aussi « et toi où étais tu ? »
Car c’est malheureusement là que se pose le problème de ce triathlon : la course est superbe, le parcours magnifique et difficile, les organisateurs motivés et les bénévoles super sympas… mais où étaient donc les coureurs de notre région ?
C’est bien beau d’aller fanfaronner sur les courses des autres ligues (Nimes qui part courir à Avignon le week-end de Carca par exemple), mais après il faut pas venir se plaindre quand les jeunes organisateurs plein de bonne volonté se découragent et qu’il y a de moins en moins de courses en Languedoc Roussillon…
Donc suivez mon conseil, l’an prochain venez faire le tri de Langogne (et si c’est trop loin, venez y passer le week-end, la nuit de camping nous a couté 5 euros chacun).

Je terminerai juste en proposant à tous ceux qui détestent le foot d’aller vivre dans l’Aveyron : en cherchant un écran sur le chemin du retour pour voir la finale de la coupe du monde, o­n a réussi à tomber sur des gars qui nous répondu « un match ? ah je sais pas… »

2ème triathlon de Langogne

3 pesnées sur “2ème triathlon de Langogne

  • 13 juillet 2006 à 22:58
    Permalien

    Juan fait toi une raison tu as grossi ou alors tu as piqué la veste de Max C. Bien venu au clan des boudinés dans un marcel trop juste.

    Répondre
  • 19 juillet 2006 à 15:18
    Permalien

    Ok Pat', il est vrai que ce marcel trop juste comme tu dis ne met pas en valeur mon corps de reve, mais bon, si tu dois ecouter un conseil du coach, dans toute ta carrière de triathlète de Haut Niveau, ce serait : pense a ta ligne, car j'ai revu des photos de l'AG de 2 ans en arrière, et il me semble que tu te laisse un peu aller ces derniers temps ;o)))

    Répondre
  • 19 juillet 2006 à 21:21
    Permalien

    Ca c'est petit, je me venge sur le prochain

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *