Bonjour à tous et toutes, eh non le SLDC n’est pas sur un lit d’hopital ! Non, nous ne sommes pas non plus sous perfusion sauf si celle ci est remplie d’images de Nice. En effet ça y est : nous sommes des hommes de fer…

Excusez le retard d’info mais j’étais parti me reposer à Cuba avec un Montechristo (gros cigare cubain) dans une main et un Cuba Libre (rhum plus coca) dans l’autre, allongé à l’ombre d’un palmier sur une immense plage de sable blanc !
Voila pour pour vous faire saliver un peu, mais auparavant nous avions pris le soleil (37°) sur la promenade des anglais. En effet, ce jour du 19 juin 2005 restera à jamais gravé dans nos mémoires, c’etait un peu notre « Jour le plus long  » à nous.

Notre arrivée sur le site s’est faite de facon échelonnée, puisque j’étais moi même présent dès le mardi soir, Yann est arrivé le jeudi soir, et enfin Eric est parti à 7h du matin le vendredi de Carca et n’est arrivé à Nice que l’après midi vers 16h après avoir eu un problème d’aiguillage au niveau de Nimes puisqu’il a fait un détour par Valence qui a rallongé son trajet de 350kms (cela commencait mal !).
Après avoir retiré nos dossards nous avons fait une visite du village Ironman avec de superbes stands présents représentant toutes les marques de textile et de matériel.
Le samedi a été consacré au dépot des vélos dans le parc après un dernier petit entrainement de « destressage ».

Dimanche matin levé à 4h pour se rendre au parc : pression des roues, mise de la combinaison, échauffement pour un départ prévu à 6h30.
Après la bénédiction du prêtre les 1400 athlètes se mirent à taper des mains et là, les frissons nous envahirent jusqu’au coup de canon de départ. Et la « bataille » commenca avec des coups à droite et d’autres à gauche pour enfin trouver un peu de calme au bout de 300m.
Après une sortie sur la plage en milieu de parcours nous revoilà repartis pour 1900m ! Finalement je sors 1er du team FHM en 1h06 (322ème tps), Eric en 1h12 et Yann en 1h13 ; les transitions(laborieuses en 8mn pour nous 3) permirent tout de même de nous mettre dans une tenue adéquate pour en decoudre sur les 180kms du parcours vélo.

Un parcours vélo, sans grande difficulté mais épuisant car étant nécessaire d’être toujours en prise et avec une chaleur de plus en plus accablante. Et là, Yann fit forte impression puisqu’il met 5h52 (273ème tps), suivi d’Eric en 6h01 et Phil en 6h11. Transitions encore moyennes et nous voilà prêts pour l’heure de vérité : le Marathon !

Il est 14h et il fait un soleil de plomb, Yann se joue de ces conditions climatiques et exécute un super marathon pour son 1er Ironman et boucle son parcours en 3h57soit le 122ème temps (chapeau Yann !). Eric, moins sur de lui, préfère adopter une allure plus tranquille afin de pouvoir lui aussi terminer son premier Ironman et c’est ce qu’il fit en terminant le marathon en 5h01nin07, suivi comme son ombre par Phil en 5h01min15, mais avec une course à pied vraiment très pénible dès le début, une envie d’abandonner à maintes reprises avec des jambes lourdes dès la descente du vélo. Mais pour toute la famille présente, les heures d’entrainement et de sacrifice, pour mon entraineur(Guy Hemmerlin), pour le club je me devais de finir pour moi aussi avoir l’honneur de faire partie de cette famille des Finishers.

Le résultat final donne donc : Yann 11h12 (173ème), Eric 12h22 (477ème), Phil 12h27 (499ème). A signaler plus de 200 abandons !

Mon sentiment, c’est que tout de même c’est une épreuve très dure,qui demande vraiment une bonne et longue préparation. Enfin, nous y avons pris goût et déjà notre regard est fixé sur celui de l’année prochaine : Roth pour ma part. En attendant, nous vous donnons rendez-vous à Matemale pour un format beaucoup plus court mais où nous aurons le plaisir de vous retrouver.

Le SLDC de retour parmis vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *