Le FLTC n’oublie pas ses administrés en cette nouvelle année 2005…

Voici venu l’heure de la nouvelle année. Chacun de nos cotés, en petits commandos, nous l’avons célébré dignement comme à notre habitude. A minuit, puis le lendemain, les textos et les appels o­nt fusé de toutes parts, à la hauteur de ceux que l’ont envoi à la famille.

Le premier de l’an passé, il a fallu attendre jusqu’au 2 pour que nous retrouvions tous l’intégralité de nos esprits et de nos facultés. C’est donc à 100% de nos moyens que nous avons chacun pris nos bonnes résolutions.
Le FLTC souhaite à tous ses membres d’aller au bout de leurs ambitions et de leurs objectifs.

Pour certains il s’agira de passer du promo au CD, pour d’autres de s’aligner sur un long ou deux, pourquoi pas un Ironman (ce voeux revient régulièrement pour certains!!!).
Pour les cadres et les dirigeants il s’agira d’offrir à tous les passionnés de quoi s’amuser et se défouler en terre carcassonnaise, de nous unir autour de notre sport et de la fète.
Pour les entraineurs il s’agira d’amener leurs poulains au maximum de leur talent.

Nous ne rentrerons pas dans les cas particuliers de façon volontaire pour ne pas dévoiler les ambitions secrètes de chacun.
Mais si nous avions choisit de faire l’inverse vous auriez apris que le Dindon ambitionne de faire cette année un entrainement dans chaque discipline, « sache didon que bous sommes de tous coeur avec toi pour réaliser cet exploit ».
Vous auriez su que Juan avait le rève fou d’encadrer les jeunes de Varso sans un seul cri primaire, que Jéjé le Routier voulait finir Nice en ameliorant son chrono de deux heures « c’est jouable vu le temps de cette année ».
Personne n’aurait ignoré que notre Président révait de s’aligner sur le tri de Fleury et de monter avec nous tous sur le podium du club le plus représenté « il ne tiens qu’à nous de le motiver, et à sa cheville… ».
Le stroumph
ambitionne de reprendre, comme chaque année « voire deux fois par an ».
Tom
et p’tit Steph voudrons battre le nombre record de compét à l’année, le Gros voudra enseigner dans un bar à l’intèrieur de Décat’ en étant barbu « je me mélange les pinceaux ».

Votre Président souhaite surtout que rien ne change pour pouvoir écrire des articles encore plus biscornus et s’éclater avec vous. Bisous à tous, et bonne année.

Meilleurs voeux du FLTC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *